Certifications professionnelles : délibérations du jury du 12 juin 2018

Le 12 juin 2018 deux jurys professionnels se sont réunis à Lyon pour évaluer des candidats à l'obtention des certifications professionnelles de la Vente Directe.

Le RGPD et la Vente Directe

Que change la mise en place du nouveau règlement général sur la protection de données pour les sociétés de vente directe ? Réponses avec Yann Bédard, avocat au barreau de Paris.

Interview par Mickaël Icard et Quentin Donval

Vendeur à Domicile Indépendant Mandataire (h/f) Maison Margaret

C’est simple et rapide, rejoignez Maison Margaret et devenez Margaret ! www.maisonmargaret.fr/devenez-margaret/

31ème congrès annuel de la Fédération de la Vente Directe

Le 29 et 30 mai 2018 se tenait le 31ème congrès annuel de la Fédération de la vente directe à Lyon.
Deux thèmes principaux sont abordés lors de ses deux jours : la digitalisation et la confiance.

Retour en images sur l’événement avec Mickaël Icard et Quentin Donval.

 

Crédit Musique : Chaël – Sparks (soundcloud.com/chael_music)

Vente directe : 5 % de croissance annuelle jusqu’en 2020

Alors que le 31e Congrès annuel de la Fédération de la vente directe débute ce mardi 29 mai à Lyon, Xerfi a dévoilé les résultats de son étude sur la vente à domicile il y a quelques jours. Résultat : le chiffre d’affaires du secteur devrait continuer à croître jusqu’en 2020.

 

L’image vieillotte de la vente à domicile est-elle révolue ? À en croire les résultats de l’étude Xerfi*, ce mode de distribution connaît un attrait certain de la part des consommateurs et bénéficie donc de perspectives favorables à l’horizon 2020. La raison ? L’expérience personnalisée, le test des produits en situation et la délivrance de conseils font partie des atouts majeurs de la vente en réunion face aux acteurs de la grande distribution et du e-commerce. À cela s’ajoutent les relations de confiance que peuvent nouer les consommateurs avec leur vendeur et les autres participants. Autant de moteurs structurels qui portent l’activité et dont les spécialistes de la vente directe bénéficieront ces prochaines années. Ainsi, “le chiffre d’affaires des entreprises retenues dans notre panel augmentera en moyenne de 5 % par an entre 2018 et 2020, confirmant la forte croissance enregistrée ces dernières années”, insiste Xerfi.

 

Des marchés qui se distinguent

Dans ce contexte, certaines catégories de produits connaissent plus de succès que d’autres. Parmi les marchés les plus porteurs, on retrouve les spécialistes de l’équipement du foyer. Ustensiles de cuisine et autre petit électroménager ont toujours la cote auprès des consommateurs. “Si ce segment compte des acteurs historiques de la vente à domicile (Guy Demarle, Tupperware, Vorwerk…), ces derniers ont renforcé l’attractivité de leur offre grâce à d’importants efforts d’innovation (robots connectés, etc.). La vente à domicile convient bien à ces produits, qui nécessitent généralement des conseils pour leur utilisation”, détaille Xerfi. D’autres domaines se distinguent également comme les ventes de produits alimentaires ou encore celles de cosmétiques et autres parfums qui devraient continuer à progresser dans les prochaines années. Quant au secteur des vêtements et accessoires, il devrait se stabiliser.

 

Toujours plus de nouveaux venus

Si la vente à domicile a moins mauvaise presse qu’avant auprès du grand public, c’est aussi grâce à l’arrivée de nouveaux acteurs qui n’hésitent plus à investir de nouveaux marchés. Les loisirs créatifs, la décoration et l’aménagement intérieur ou bien les jeux de société font désormais partie des domaines porteurs. “La vente directe peut en effet convenir à de nombreux produits, notamment grâce à une  importante dimension ludique et communautaire”, souligne Xerfi. Le nombre d’acteurs augmente également sur les marchés historiques. Parmi eux, des intervenants “multicanaux” (Phildar, Little Marcel ou encore Scottage) investissent la vente à domicile afin de se diversifier et bénéficier des atouts de ce canal de distribution (mise en scène des produits, valorisation de l’image de la marque…).

 

Toucher de nouvelles cibles

Et dans ce contexte de plus en plus concurrentiel, l’un des défis majeurs des spécialistes de la vente à domicile reste de s’ouvrir à d’autres typologies de clientèle. Aujourd’hui, l’offre étant principalement destinée aux femmes, les marques n’hésitent plus à se diversifier et à proposer des offres complémentaires afin de séduire davantage la gent masculine. Ainsi, depuis 2016, la marque de lingerie Charlott’ propose une collection pour homme et le spécialiste de soins pour la peau Amway commercialise une gamme de rasage et de produits pour le corps également destinée aux hommes. “[…] Les acteurs choisissant d’élargir leur catalogue privilégient généralement le lancement d’une nouvelle gamme signée par leur marque phare, afin de bénéficier de la notoriété de cette dernière”, constate Xerfi.

 

Faire face au turn-over

Autre défi de taille pour les acteurs du secteur : fidéliser un maximum ses vendeurs. En effet, le turn-over dans cette profession reste assez important. Pour contrer cette tendance, les entreprises multiplient les initiatives pour augmenter leurs ventes, notamment par l’intermédiaire d’un soutien commercial accru (opérations promotionnelles, outils de recrutement ou de fidélisation de la clientèle, etc.). Elles n’hésitent plus non plus à organiser des sessions de recrutement partout en France. À l’image de Oika Oika, spécialisé dans les jeux de société, qui a effectué un tour de France d’une quarantaine de villes en 2017, ou de Vorwerk, célèbre pour son Thermomix, qui a organisé une première journée nationale de recrutement en mars dernier.

*Étude publiée le 25 mai 2018, “La vente à domicile à l’horizon 2020 : Nouvaux entrants, digitalisation, enrichissement de l’expérience client , quels leviers et perspectives de croissance ?”`

Six étapes pour faire ses premiers pas en vente directe

Vous avez choisi la marque avec laquelle vous voulez travailler. Vous êtes prêt. Sans trop savoir par où commencer. Pas de panique, le mieux est de procéder par étapes pour avancer doucement mais sûrement. Suivez le guide.

 

Déclarez-vous

Il n’y a aucune formalité particulière si ce n’est celle de se déclarer auprès de l’Urssaf, avec le formulaire en ligne P0I. Le statut de vendeur à domicile indépendant, VDI, est dédié à la vente directe et bénéficie d’un barème de charges sociales allégées. “Ce statut hybride évolue entre une reconnaissance auprès du régime générale de la Sécurité sociale en tant que salarié et les avantages de l’indépendant au regard du droit du travail”, explique Jean-Laurent Rodriguez, fondateur du cabinet de conseil Hormé Management Consulting*.

 

Parlez argent et objectif

Pouvoir visualiser son but est l’une des premières choses à faire, prévient le spécialiste. Que l’on soit seul ou bien accompagné, il est important de se poser les bonnes questions : pourquoi je fais mon activité ? Quel est le projet derrière ?”. Forcément, les enjeux ne seront pas les mêmes si vous souhaitez améliorer votre vie sociale, faire vivre toute la famille ou bien vous payer des vacances de rêve l’année prochaine. Vous avez là votre premier objectif financier (ou pas). Ensuite, vont découler des objectifs intermédiaires. “N’hésitez pas à vous mettre des échéances, à réajuster si besoin au fil du temps. De la même manière qu’il est important que vous ayez en tête votre plan de rémunération pour en tirer les meilleurs avantages”. Sans que cela ne devienne une obsession, rappelez-vous vos paliers pour lesquels les pourcentages peuvent évoluer selon les volumes. Ce serait dommage de passer à côté d’une prime alors qu’il vous manque 100 euros de chiffre d’affaires…

 

Appréhendez les produits

Si la plupart des entreprises proposent un kit de démarrage, il faut toutefois être vigilant vis-à-vis de son contenu par rapport au coût”, alarme le consultant. Autrement dit, vous devez en avoir pour votre argent. Comporte-t-il des produits et/ ou des outils d’aide à la vente ? “Il coûtera plus cher au vendeur d’acheter les produits séparément”. Rappelons qu’aimer les produits est un critère essentiel dans le choix de la société. Vous devez donc les connaître un minimum, idéalement en tant que client. Cela dit, dès la signature du contrat, ayez les produits en main dans les semaines qui arrivent pour les appréhender un maximum et mieux en parler après. Et si vous êtes pris par le temps, bossez les fiches techniques et de présentation. “Si vous ne connaissez pas votre produit, vous allez malheureusement manquer de conviction et de crédibilité vis-à-vis des clients”.

 

Formez-vous

Suivez les formations en présentiel. Il ne faut pas en faire l’économie ! Cela permet d’échanger plus sereinement et d’avoir des contacts chaleureux et naturels avec les équipes. Surtout, la mise en situation se fait plus facilement, recommande Jean-Laurent Rodriguez. On retient mieux ce que l’on fait”. C’est l’occasion de progresser et se sentir appartenir à un groupe. Ces formations physiques sont à compléter avec celles proposées à distance, qui sont complémentaires. Et ce même quand tout vous sourit… “Souvent, les vendeurs ont tendance à venir quand ça ne va pas mais c’est presque trop tard car les mauvaises habitudes sont déjà là”.

 

Demandez de l’aide

La meilleure démarche pour commencer est d’aller chercher du soutien auprès de sa upline (parrain, service formation, relation conseiller…)”, martèle le spécialiste. C’est un métier pour lequel il est important d’observer et de voir les vendeurs en action. Dans un premier temps, privilégiez l’accompagnement terrain. Puis, si vous êtes à l’aise, passez au téléphone, vidéoconférence et autres outils technologiques… “Souvent, les VDI sont des personnes qui n’exerçaient pas cette activité avant. Certains sont donc sans repère ni grille de lecture”.

 

Organisez-vous

Travailler en tant que vendeur à domicile, “c’est travailler à temps choisi”. Pour cela, il vous faut organiser votre agenda avec un certain nombre d’actions hebdomadaires. D’abord, la prospection. Identifiez le temps qu’il vous faut pour obtenir un rendez-vous. Ensuite, prenez du temps avec vos hôtesses. Aidez-les à inviter leurs amies, rassurez-les si elles émettent des doutes… Prenez le temps de les rencontrer physiquement, ou par téléphone, quelques semaines avant le jour J. Avant, identifiez leurs profils sur les réseaux sociaux et choisissez une sélection de produits que vous allez proposer. “C’est concentrer son attention sur ce qu’on va vendre. Choisir quelques références plutôt que dix va magnifier le produit”. Ensuite, vient le temps de la vente. Puis, vient celui du suivi et de la fidélisation des clients. Reprenez contact pour savoir s’ils sont satisfaits, les informer de nouveautés ou même leur souhaiter un joyeux anniversaire. “Ce métier consiste à transformer ses contacts en relations, c’est-à-dire faire en sorte que le client achète, rachète et en parle autour de lui”. Et enfin, communiquez à propose de votre activité, faites-vous connaître et développez votre activité de parrainage. Pour cela, pas de secret, il faut aller vers les gens. Oui aux réseaux sociaux et aux e-mailing mais c’est plutôt passif. “La différence entre celui qui réussit et l’autre, réside dans leur capacité et leur envie d’aller vers les gens”. Et répétez ce même programme d’actions plusieurs semaines d’affilée. “Il faut persévérer pour transformer ses efforts en habitudes. C’est une nouvelle routine de travail”.

* horme-mangement-consulting.com

Chacun son histoire : Pourquoi J’ai choisi de devenir VDI!

Cet article Chacun son histoire : Pourquoi J’ai choisi de devenir VDI! est apparu en premier sur Un Jour une Vente - le Blog par Blog - un Jour une Vente

Lorsqu’on choisit de travailler dans le domaine de la VDI, ce n’est jamais totalement un hasard. Mais le résultat est toujours le même : un changement de VIE! Devenir vendeur à domicile Indépendant est un choix qui s’opère de façons différentes en fonction de votre situation, de votre désir de changement ou de vos idéaux. Dans ce poste que j’intitulerais « Chacun son histoire », nous avons voulu vous faire partager des expériences de vie et des motivations différentes qui ont amené ces personnes à choisir de travailler dans le Vente Directe. Chacun son Histoire  La VDI pour Travailler en Couple Grégory et Vanessa Peschard – depuis 2013 –  » Nous avons démarré cette activité en couple en 2013. Notre souhait était d’avoir une meilleure qualité de vie, de pouvoir travailler en couple, de pouvoir gérer notre temps pour garder de la disponibilité pour nos enfants et surtout pour partager un projet professionnel, réussir ensemble et se lancer un nouveau challenge. Nous sommes à la tête aujourd’hui d’un réseau qui ne cesse de se développer et nous avons la joie de partager la réussite et notre enthousiasme avec d’autres. Voir leur épanouissement dans cette activité est une belle récompense. Partager la qualité [...]

Cet article Chacun son histoire : Pourquoi J’ai choisi de devenir VDI! est apparu en premier sur Un Jour une Vente - le Blog par Blog - un Jour une Vente

RGPD et Vente Directe, Comprendre et Agir

Cet article RGPD et Vente Directe, Comprendre et Agir est apparu en premier sur Un Jour une Vente - le Blog par Blog - un Jour une Vente

C’est le sujet du Moment! le RGPD ou Règlement Général sur la protection des Données va entrer en Vigueur à partir du 25 Mai 2018. Le RGPD fait souvent peur, et pourtant si vous suivez bien ces conseils, il est assez facile à mettre en place. Quand s’applique le RGPD? 1- Pour toutes les organisations qui traitent les données personnelles 2 – Dès qu’un résident de l’Union Européenne est visé par un traitement de données. En tant que Vendeur à Domicile Indépendant, en fonction de votre statut, vous êtes peut-être amené à collecter des données dans un but de prospection ou de suivi commerciale. Avez-vous l’autorisation pour collecter ces données? Comment protégez-vous vos fichiers? Vous êtes donc alors peut-être concerné par cette loi RGPD.   Quelles sont les étapes pour se mettre en conformité avec le RGPD? En fonction de la taille de votre entreprise et du type de données que vous collectez, vous aurez plus ou moins de choses à mettre en place. Voici un lien édité par le CNIL qui vous donnera toutes les informations >>   Comment mettre en conformité mon site ou mon blog? Dans vos mentions légales, il faudra préciser quels types de données vous [...]

Cet article RGPD et Vente Directe, Comprendre et Agir est apparu en premier sur Un Jour une Vente - le Blog par Blog - un Jour une Vente

Marjorie, une maman VDI comblée par la Vente à Domicile

Cet article Marjorie, une maman VDI comblée par la Vente à Domicile est apparu en premier sur Un Jour une Vente - le Blog par Blog - un Jour une Vente

Témoignage : « Racontez-nous votre vie de VDI » Suite à notre jeu « Témoignez de votre vie de VDI », nous sommes heureux de vous transmettre le témoignage de Marjorie, une maman dynamique qui a choisi la Vente Directe pour s’épanouir professionnellement. Bonjour, je me présente je m’appelle Marjorie, j’ai 37 ans, je suis mariée et l’heureuse maman de deux adorables enfants âgés de 8 ans et 6 ans. J’ai découvert le monde de la vente à domicile (VDI) il y a bientôt 3 ans, lorsque après 7 années consacrées exclusivement à mes enfants j’ai eu le désir de reprendre une activité « rien que pour moi »…. Je me suis longuement interrogée car ayant travaillée avant la naissance de mon premier enfant dans un poste de salariée pendant 10 ans, rythmée par des horaires fixes, une pression du chiffre et de la rentabilité effaçant l’aspect humain du commerce, j’étais certaine d’une chose « plus jamais ça! » Deux choses étaient évidentes pour moi,  je voulais être libre de travailler à mon rythme pour pouvoir continuer à être aussi présente pour mes enfants, ne surtout pas perturber l’équilibre familial et deuxième impératif m’épanouir dans mon domaine qu’est aider la femme à ce sublimer au travers du maquillage. [...]

Cet article Marjorie, une maman VDI comblée par la Vente à Domicile est apparu en premier sur Un Jour une Vente - le Blog par Blog - un Jour une Vente

Bédard Avocat

Bédard Avocat
50, avenue Victor Hugo

Older posts «